Google aurait rendu difficile pour les utilisateurs de smartphones de trouver les paramètres de confidentialité

Des documents non expurgés dans le procès de l’Arizona contre Google montrent que les dirigeants et les ingénieurs de l’entreprise savaient que le géant de la recherche avait empêché les utilisateurs de smartphones de garder les informations de localisation privées, Insider signalé.

Les documents suggèrent que Google a collecté des données de localisation même après que les utilisateurs aient désactivé le partage de position, et a rendu les paramètres de confidentialité difficiles à trouver pour les utilisateurs. Insider rapporte également que les documents montrent que Google a fait pression sur les fabricants de téléphones pour qu’ils gardent les paramètres de confidentialité cachés, car les paramètres étaient populaires auprès des utilisateurs.

Le procureur général de l’Arizona, Mark Brnovich, a intenté une action en justice contre Google en mai dernier, alléguant que la société avait illégalement suivi la localisation des utilisateurs d’Android sans leur consentement, même si les utilisateurs avaient des fonctionnalités de suivi de localisation désactivées. Le procès suggérait que Google maintenait le suivi de la localisation en arrière-plan pour certaines fonctionnalités et n’arrêtait la pratique que lorsque les utilisateurs avaient désactivé le suivi au niveau du système.

Les documents non expurgés montrent qu’un employé de Google a demandé s’il n’y avait « aucun moyen de donner votre position à une application tierce et non à Google? » ajoutant que cela ne ressemblait pas à quelque chose que l’entreprise voudrait révéler aux médias, selon Insider.

Le porte-parole de Google, José Castañeda, a déclaré dans un e-mail à Le bord que Brnovich «et nos concurrents qui mènent ce procès ont fait tout leur possible pour dénaturer nos services. Nous avons toujours intégré des fonctionnalités de confidentialité dans nos produits et fourni des contrôles robustes pour les données de localisation. Nous sommes impatients de remettre les pendules à l’heure. « 

Mise à jour le 29 mai, 20 h 11 HE: Ajout d’une déclaration du porte-parole de Google

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *