Facebook bloque les événements près de la Maison Blanche le jour de l’inauguration

Facebook ne permettra pas aux gens de créer des événements qui se déroulent «à proximité» de la Maison Blanche, du Capitole des États-Unis ou de tout autre bâtiment du Capitole de l’État jusqu’au jour de l’inauguration, a annoncé la société vendredi. Cette décision s’appuie sur les préparatifs de la journée d’inauguration annoncés précédemment par Facebook, visant à empêcher que la plate-forme ne soit utilisée pour organiser un événement violent comme l’attaque du 6 janvier contre le Capitole américain.

Facebook effectue également un «examen secondaire» de tous les événements liés à l’inauguration et supprimera ceux qui enfreignent les règles de la plateforme. La société poursuit également une politique qui empêche les pages et les comptes basés en dehors des États-Unis de créer des événements situés aux États-Unis. Cette politique a d’abord été mise en place pour l’élection présidentielle américaine.

La société a fait l’objet d’un examen minutieux pour avoir permis aux publications promouvant et organisant les émeutes du 6 janvier de se répandre sur Facebook et Instagram, et pour les publicités faisant la promotion d’équipements militaires qui accompagnaient du contenu contenant de la désinformation électorale et des appels à la violence, selon Actualités BuzzFeed. Bien que la COO de Facebook, Sheryl Sandberg, ait déclaré qu’elle pensait que les émeutes étaient «largement organisées sur des plates-formes qui n’ont pas nos capacités pour arrêter la haine», la société intensifie toujours l’application de ses politiques et s’efforce de supprimer les contenus potentiellement dangereux avant le jour de l’inauguration .

Les comptes qui ont enfreint à plusieurs reprises les politiques de Facebook pourraient être limités. Ces restrictions peuvent inclure le fait de ne pas pouvoir créer de vidéos en direct, d’événements, de groupes ou de pages, selon l’entreprise.

Facebook n’est pas la seule plateforme à essayer d’empêcher les rassemblements du jour de l’inauguration. Airbnb bloque et annule toutes les réservations dans la région métropolitaine de DC pendant la semaine d’inauguration et interdit les personnes impliquées dans les émeutes du 6 janvier.

Dans les jours qui ont suivi cette attaque, de nombreuses plateformes ont pris des mesures pour essayer d’empêcher les gens d’en organiser une autre. Facebook, par exemple, bloque désormais l’expression «arrêtez le vol». Apple et Google ont banni l’application sociale conservatrice Parler de leurs magasins d’applications, et Amazon a mis fin à l’hébergement de Parler, le supprimant ainsi d’Internet.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *