Résolvez le problème du «  capital mort  » avec un calendrier d’acquisition plus long pour les fondateurs – TechCrunch

Note de l’éditeur: Obtenez ce récapitulatif hebdomadaire gratuit des nouvelles de TechCrunch que toute startup peut utiliser par e-mail tous les samedis matin (7 h HP). Abonnez-vous ici.

Le calendrier d’acquisition de quatre ans que la startup typique utilise aujourd’hui est un problème qui attend de se produire. Si un fondateur finit par quitter un an ou deux avant la dernière falaise, il détient toujours une grande part de la table de plafond à travers de nombreuses rondes à venir. Le fondateur sortant pourrait considérer cela juste, mais le ou les autres fondateurs sont ceux qui ajoutent la valeur supplémentaire – et le ressentiment n’est pas le seul problème.

«Le coût d’opportunité du capital mort est le talent et le capital», explique Jake Jolis de Matrix Partners dans un article invité pour nous cette semaine. «La compensation des talents et la mobilisation de capitaux sont les (seules) deux choses pour lesquelles vous pouvez utiliser les capitaux propres de votre startup, et vous devez faire les deux pour que votre entreprise grandisse. Si vous souhaitez créer une grande entreprise, le chemin à parcourir est encore long et venteux, et vous aurez besoin de toute l’aide possible. Si vos concurrents n’ont pas d’équité morte, vous êtes littéralement en concurrence avec un handicap. »

Au lieu de cela, il soutient que les fondateurs qui débutent devraient envisager de doubler le calendrier d’acquisition à huit ans environ. Dans un exemple qu’il donne, un fondateur qui part après deux ans et demi sur un plan de quatre ans pourrait se retrouver avec 22% de l’entreprise même après un nouveau tour de financement important, la création d’un pool d’options d’achat d’actions pour les employés, et actions mises de côté pour un remplacement au niveau du cofondateur. Sur un plan de huit ans, ce serait seulement 11%, et il en resterait beaucoup plus pour attirer de nouveaux cofondateurs.

Exemple de tableau de capitalisation avec acquisition par le cofondateur de huit ans.

L’article complet est sur Extra Crunch, mais j’inclus plus d’éléments clés ici compte tenu de la valeur générale:

Compte tenu des risques qui attendent encore l’entreprise, ce niveau de rémunération est souvent beaucoup plus juste du point de vue de la création de valeur. Avec moins de capitaux propres morts sur la table des plafonds, la startup est toujours attrayante aux yeux des VC et bien positionnée pour attirer un remplaçant de cofondateur solide pour faire avancer l’entreprise. L’alternative peut paralyser l’entreprise, et même le co-fondateur B ne sera pas content de posséder un pourcentage plus élevé de zéro. Bien qu’il soit préférable de le faire lorsque vous démarrez l’entreprise, une unité de cofondateur peut également prolonger son acquisition par la suite. La principale exigence est que tous les co-fondateurs croient que c’est dans leur meilleur intérêt et l’acceptent. La plupart des fondateurs à qui j’ai parlé sont d’accord pour dire que quatre ans, c’est trop court. Personnellement, si je créais une autre entreprise, je choisirais quelque chose comme huit. Tu certainement pas besoin. Vous pourriez décider que quatre ou six sont mieux pour votre unité cofondatrice et votre entreprise.

Une dernière pensée, de mes années de co-fondateur de startup. Le cofondateur sortant devrait toujours vouloir voir l’entreprise réussir le plus grand possible pour maximiser la valeur de ses propres actions. Sur la pente raide entre l’échec et le succès dans cette entreprise, l’acquisition plus longue est un moyen puissant d’aider l’entreprise à leur rendre le maximum après le dur travail des premiers jours.

Crédits d’image: FirstMark

Pourquoi une entreprise de capital-risque de démarrage prospère se lance maintenant dans les SPAC

Les SPAC sont un développement passionnant pour tout type d’investisseur, public ou privé, a déclaré Amish Jani de FirstMark Capital à Connie Loizos. En effet, son entreprise s’est historiquement concentrée sur la rédaction de chèques à un stade précoce, il est donc un peu choquant de voir le FirstMark Horizon Acquisition SPAC lever 360 millions de dollars et partir à la recherche de la bonne licorne. Mais il explique tout assez bien une longue interview cette semaine:

TC: Pourquoi les SPAC en ce moment? Est-il juste de dire que c’est un raccourci vers un marché public chaud, à une époque où personne ne sait vraiment quand les marchés pourraient changer?

AJ: Il y a quelques fils différents qui se rejoignent. Je pense que le premier est la possibilité que [SPACs] travail, et vraiment bien. [Our portfolio company] DraftKings [reverse-merged into a SPAC] et a fait un [private investment in a public equity deal]; c’était une transaction assez compliquée et ils l’ont utilisée pour entrer en bourse, et l’action s’est incroyablement bien comportée.

En parallèle, [privately held companies] au cours des cinq ou six dernières années, pourrait lever d’importantes sommes de capital, et cela repoussait le calendrier [to going public] assez substantiellement. [Now there are] des dizaines de milliards de dollars de valeur sur les marchés privés et [at the same time] une occasion d’entrer en bourse et de renforcer la confiance avec les actionnaires publics et de tirer parti des premiers vents favorables de la croissance.

Il poursuit en expliquant pourquoi les marchés publics sont susceptibles de rester chauds pour les bons SPAC dans le futur.

AJ: Je pense qu’une idée fausse est que la plupart des investisseurs sur les marchés publics veulent être de l’argent chaud ou de l’argent rapide. Il y a beaucoup d’investisseurs intéressés à faire partie du parcours d’une entreprise et qui ont été frustrés parce qu’ils n’ont pas pu accéder à ces entreprises car elles sont restées privées plus longtemps. Nos investisseurs sont donc parmi nos [limited partners], mais la grande majorité sont des fonds à long terme, des gestionnaires de placements alternatifs et des personnes qui sont vraiment enthousiasmées par la technologie en tant que perturbateur à long terme et qui souhaitent s’aligner sur cette prochaine génération d’entreprises emblématiques.

Découvrez le tout sur TechCrunch.

Segment Peter ReinhardtDSC00311

Le SaaS poursuit son essor avec le financement de Databricks et l’acquisition du segment

Peut-être que Segment serait bientôt devenu public, mais au lieu de cela, Twilio l’a remporté pour 3,2 milliards de dollars cette semaine. Le populaire outil de gestion des données fera désormais partie de la suite en constante expansion de Twilio de produits de communication client. Peut-être est-ce un autre signe d’une phase de consolidation qui s’installe dans le secteur, après une explosion précambrienne des startups SaaS au cours de la dernière décennie? Alex Wilhelm s’est penché sur les données financières de l’accord pour Extra Crunch et est revenu en pensant que l’accord n’était pas trop cher – en fait, il pense que Segment a peut-être pu tenir un peu plus, surtout compte tenu de la multiplication du cours de l’action de Twilio. année.

Databricks, quant à lui, est passé d’une plate-forme d’analyse de données open source qui avait du mal à générer des revenus à un taux d’exécution de 350 millions de dollars. Selon une interview qu’Alex a faite pour EC avec le directeur général Ali Ghodsi, les facteurs de cette croissance comprenaient un changement pour se concentrer sur un code plus propriétaire, de gros clients et des fonctionnalités sophistiquées. Il vise maintenant une introduction en bourse l’année prochaine.

Et qu’en est-il de ce marché des introductions en bourse, qui était un peu plus calme cette semaine? Alex donne une note lettre à chacune des 18 entreprises technologiques les plus notables qui sont devenues publiques cette année et observe que la plupart d’entre elles continuent de rester en territoire positif par rapport à leurs prix initiaux.

Crédits d’image: Brent Franson pour Paystack

La scène des startups nigérianes obtient une sortie décisive avec l’accord Paystack

Lagos a construit une forte scène de démarrage locale depuis des années, et cette semaine, cela s’est traduit par une victoire qui pourrait marquer une nouvelle ère pour la ville, le pays et au-delà. Stripe a accepté d’acquérir le fournisseur de paiement Paystack dans le cadre d’un accord qui, selon Ingrid Lunden, valait plus de 200 millions de dollars. Avec les propres objectifs de Stripe pour une introduction en bourse massive, Paystack est sur le point de produire des rendements continus pour la société et ses investisseurs, ainsi que de fournir au Nigéria une nouvelle génération d’investisseurs, de fondateurs et d’employés hautement qualifiés étroitement liés à la Silicon Valley et à d’autres innovations. centres.

Un hub de démarrage n’a besoin que d’une ou deux des bonnes affaires pour tout changer. Les lecteurs qui prêtaient attention lorsque Google a acheté YouTube il y a presque exactement 14 ans aujourd’hui se souviendront de la flambée des financements, des fondations, des acquisitions et de l’activité globale du secteur Internet grand public qui a aidé la scène Internet de la Silicon Valley à se remettre sur pied (et a aidé ce site à se remettre sur pied). sur la carte aussi). Stripe a déclaré qu’il prévoyait une expansion mondiale plus étendue qui pourrait inclure des offres supplémentaires comme celle-ci, de sorte que davantage de villes dans le monde pourraient profiter de leurs moments de cette façon.

Zone de développement de la ville de Donau - Vienne, Autriche

Zone de développement de la ville de Donau – Vienne, Autriche

Les startups viennoises trouvent de nouvelles opportunités pendant la pandémie

Dans l’enquête de cette semaine auprès des investisseurs européens pour Extra Crunch, Mike Butcher se rend à Vienne, en Autriche, qui a récemment enregistré la croissance de l’activité des startups locales. Voici Eva Ahr de Capital 300, qui se concentre sur les investissements germaniques et d’Europe centrale et orientale, concernant l’impact de la pandémie sur les marchés locaux:

La télémédecine, l’éducation en ligne a été accélérée. Nous constatons un changement qui, autrement, aurait pris des années, en particulier dans la région germanophone relativement conservatrice. Comme mentionné précédemment, les solutions de santé mentale, l’embauche et l’emploi à distance font partie des opportunités mises en évidence par COVID-19. Les entreprises qui sont fortement exposées sont celles qui desservent la longue traîne des entreprises, des petits commerçants et des entreprises locales qui ont été fermées ou qui ont connu beaucoup moins de trafic au cours des derniers mois et sont donc extrêmement sensibles à leur base de coûts, interrompant les services qui ne le sont pas. 110% essentiel.

Mike travaille également sur une enquête sur Lisbonne et nous serions ravis d’entendre les investisseurs intéressés par la ville et le Portugal en général.

Autour de TechCrunch

Discutez du dégroupage du capital de risque de démarrage avec Sarah Leary et John Vrionis de Unusual Ventures

À travers la semaine

TechCrunch:

Si le secteur de la publicité prend au sérieux la transparence, ouvrons nos SDK en open source

La Black Silicon Valley au Brésil pourrait être un épicentre de l’innovation en Amérique latine

La Corée du Sud fait pression pour les semi-conducteurs d’IA alors que la demande mondiale augmente

La nécessité d’une véritable équité dans la rémunération en actions

Les dernières restrictions d’immigration de Trump sont une mauvaise nouvelle pour les travailleurs américains

Extra Crunch:

Comment le COVID-19 et la récession qui en résulte affectent les fondatrices

Les fondateurs de start-up ont créé des foyers de pirates pour recréer la synergie de la Silicon Valley

Alex Latsis de Brighteye Ventures parle du financement européen des technologies électroniques en 2020

Chère Sophie: Je suis arrivée avec un visa B-1, puis COVID-19 s’est produit. Comment puis-je rester?

Ce que l’iPhone 12 nous dit sur l’état de l’industrie des smartphones en 2020

#EquityPod

De Alex:

Bonjour et bienvenue sur Equity, le podcast axé sur le capital-risque de TechCrunch (maintenant sur Twitter!), où nous décompressons les chiffres derrière les titres.

Tout l’équipage était de retour aujourd’hui, avec Natasha et Danny et je se sont réunis pour analyser ce qui était vraiment une explosion de nouvelles. De nombreuses startups se lèvent. Beaucoup de VC augmentent. Et certaines licornes tirent pour devenir publiques. C’est beaucoup à traverser, mais nous sommes là pour vous rattraper.

Voici dans quoi nous nous sommes engagés:

  • Un tour d’horizon des médias: Le Juggernaut a levé 2 millions de dollars dans une ronde que nous avons trouvée à la fois cool et opportune. La nouvelle d’une start-up médiatique qui a collecté des fonds était associée à des rumeurs de sortie de Morning Brew, chérie des médias par courrier électronique, pour un prix pouvant atteindre 75 millions de dollars. À la base de chaque histoire, il y avait des rapports récents concernant le succès des revenus dont jouit Axios. C’est agréable de rapporter des nouvelles des médias qui ne sont pas de nouvelles mises à pied.
  • Un cluster de startups de bien-être levant des capitaux: Si vous aimez travailler votre esprit et votre corps, ce fut une bonne semaine de nouvelles pour vous. Calm recherche de nouveaux fonds avec une valorisation fraîche et plus élevée. TechCrunch a une couverture ici. Coa a levé, ajoutant 3 millions de dollars à ses coffres pour les cours de groupe sur la santé mentale. Et Playbook a rassemblé 9,3 millions de dollars pour sa plate-forme d’instructeurs de fitness.
  • Les VC ont soulevé des lots: C’est un moment chaud pour les VC eux-mêmes de lever des fonds, avec OpenView, Canaan, True Ventures, Lead Edge Capital, First Round et Khosla, soit pour clôturer les tours, soit pour annoncer de nouvelles collectes de fonds.
  • Aussi sur le rythme VC: Terri Burns a été nommée partenaire d’investissement chez GV.
  • Enfin, nous sommes entrés dans la récente histoire de financement et de redressement de GetAround, qui nous a séparés dans la propre reprise d’Airbnb. TechCrunch a plus ici.

Et avec ça, nous partons jusqu’à lundi matin. Discutez bientôt et restez en sécurité.

L’équité baisse tous les lundis à 7 h 00 HAP et le jeudi après-midi aussi vite que possible, alors abonnez-vous à nous sur Apple Podcasts, Overcast, Spotify et tous les castings.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *